Bonne Année 2018 !

Chères lectrices, Chers lecteurs,

Je vous souhaite une très Bonne Année 2018 pleine d’histoires et d’aventures palpitantes !

Par le passé, je n’aimais pas vraiment la période du nouvel an, mais depuis quelques années, que je suis au Japon, mon sentiment a changé. Bon OK, pour commencer peut-être parce que c’est une période de congé et qu’on la passe tranquillement en famille.  Mais c’est aussi pour moi l’occasion de faire le point sur les objectifs que je m’étais fixé et de préparer mes résolutions et objectifs pour l’année prochaine.

L’année dernière (2017) a été plutôt fructueuse sur la plan personnel et familiale. Déjà côté personnel je suis heureux d’avoir pu démarrer ce journal et je suis encore plus heureux de l’avoir continué, même si je n’ai pas pu publier avec la régularité que je m’étais fixé. J’ai pu également passer du temps et faire des progrès sur quelques hobbies qui me tiennent à cœur : réalisations de nombreux projets de woodworking, de bricolage en tout genre, achat et remise à neuf d’un vélo de route, qui m’ont occupé de nombreux weekends. Mais le plus gros succès de cette année est clairement du côté familial avec le changement de mode de vie, ma femme ayant repris le travail et les enfants allant à la crèche. Ce changement a bénéficié à toute la famille et il n’aurait peut-être pas été possible si je n’avais pas commencé à écrire ce journal qui m’a fait beaucoup réfléchir.

Cette année (2018) s’annonce également riche, ce ne sont pas les idées qui me manquent. Plusieurs projets me tiennent à cœur et je sais d’avance que je vais être frustré de ne pas pouvoir tous les réaliser. Un des projets sur lequel je vais me concentrer concerne ce journal et son évolution, mais je vous en parlerai en détails dans un autre article (¬‿¬). Sur le plan personnel j’aimerais aussi passer plus de temps à me détendre et juste prendre un peu de plaisir mais je crois que je vais devoir attendre quelques années pour ça, avec toutes mes ambitions.

Cette année marquera aussi un changement pour ma mère qui va prendre sa retraite, et je l’espère, pouvoir venir voir ses petites filles plus souvent et plus longtemps. Bon peut être faudrait -t- il que j’arrive aussi à me convaincre à aller en France pour les vacances pour changer… On verra bien.

Enfin sur le plan professionnel, j’ai également des ambitions pour ma carrière, et je souhaite prendre de nouvelles responsabilités, mais encore faut-il que cela reste compatible avec ma vie familiale et que cela ne nuise pas à ma femme et mes enfants. Pas facile de tout concilier ^̮^.

Je termine en vous souhaitant une bonne année en Japonais, formule que l’on utilise au début du mois de janvier :

新年あけましておめでとうございます

shin nen akemashite omedetō

 

Maitre Tortue

 

Publicités

Au Revoir 2017

Je me sens un peu obligé de rédiger un petit article pour clore cette année 2017, année qui fût riche sur le plan personnel et familial, et je suis heureux d’avoir pu partager quelques-uns de ces moments avec vous.

Je vous écrit aujourd’hui depuis la maison de mes beaux-parents où l’on passe les vacances du nouvel an お正月 o-shōgatsu. C’est assez classique pour les japonais de revenir chez leurs famille, leur 実家 jikka ou hometown, pour passer le nouvel an en famille. Comme me l’a fait remarquer mon beau père, c’est le 6 -ème nouvel an que je passe au Japon, déjà… et comme tous les ans nous allons chez eux, à environ 2h30 de Tôkyô dans la province de 山梨県 Yamanashi (à proximité du Mont Fuji).

Continuer à lire … « Au Revoir 2017 »

La Petite Tortue fête son 1er anniversaire !

Fin Novembre, notre Petite Tortue célébrait son 1er anniversaire. (Je parle de notre seconde fille, pas une vraie tortue hein pour ceux qui lirait cet article en premier)

Pour marquer le coup, nous avons décidé d’organiser une petite fête à la maison, rien d’exceptionnel à première vue me direz-vous, mais dans ma modeste vie à Tokyo, toute activité sociale devient un sujet d’étude. (Cher lecteur si tu es psychologue, dis-moi de quel complexe je suis atteint ಠ_ಠ).  Bref je vais saisir cette opportunité pour me « lâcher » sur quelques « critiques » et remarques personnelle qu’il me plait à vous raconter. Bref je fais ici mon exutoire, à vous de choisir de me lire ou pas, vous êtes prévenus. ¯\_(ツ)_/¯

Continuer à lire … « La Petite Tortue fête son 1er anniversaire ! »

Epilogue : Il y a du changement !

Ce mois-ci, je vais me contenter d’un petit épilogue faisant suite à mon poste précédent Il y a du changement ! que je vous invite à lire si ce n’est pas déjà fait.

Petit rappel (previously…), au mois de septembre dernier nous avions décidé de mettre les filles en crèche pour que ma femme puisse reprendre le travail, après 3 ans à travailler en tant que mère au foyer, activité qui devenait passablement aliénante. Elle avait besoin de « respirer » un peu, de redevenir une personne avec un statut sociale (on pourra disserter de l’importance du statut social un jour…) et non plus seulement la mère de ses enfants.

Bref, nous avions pu trouver assez rapidement une crèche, mais rien n’était encore décidé à la mi-septembre concernant l’emploi de ma femme. (And now…)

Voilà nous sommes mi-octobre et comme prévu les enfants vont à la crèche à plein temps depuis le 2 octobre, mais ce n’est pas tout, petit roulement de tambour…

Ma femme a pu trouver un travail et commencer à travailler le 2 octobre !

Les choses se sont accélérées la dernière semaine de septembre, avec un entretien qui a pu débuter sur une embauche immédiate dès le mois d’octobre !

Jusque-là cela vous vous dites peut-être « oui bon rien d’extraordinaire, non ? » mais si vous vous souvenez de mon dernier article, il y avait un certain nombre de conditions à remplir, loin d’être évidentes, et contre toute attente et elle a pu trouver un job qui les remplit TOUTES ! à savoir, un travail à temps complet, avec des horaires réguliers, dans un bureau, qui ne requière pas d’expérience préliminaire, et cerise sur le gâteau, à 10 min à pieds de la crèche ! si c’est pas fantastique ça !

Mais comment cela est-ce possible ? j’en vois au fond qui se disent « bon en fait tu lui as trouvé un job dans la même entreprise pour laquelle tu travailles hein ? » et non, même pas ! Ce n’est pas faute d’avoir essayé mais sans succès ¯\_(ツ)_/¯, les positions disponibles demandaient toutes d’avoir de l’expérience dans le secteur. Non, en réalité, comme je vous l’ai dit dans le précédent article, ma femme est passé par des sociétés de « haken », des sociétés de travail temporaires. Mais ces sociétés sont nombreuses et pas toutes du même niveau, heureusement nous avons pu être orientés vers la bonne personne grâce à un contact habitué à travailler avec ces sociétés. Comme d’habitude passer par quelqu’un de son réseau ça aide un peu beaucoup. Après un entretien avec la société de travail temporaire, il a été présenté une opportunité d’emploi à ma femme. Et enfin un entretien avec la société cliente, qui s’est bien passé puisqu’ils ont décidé de la prendre et de la former ! Évidemment ma femme n’était pas très rassurée à l’idée de travailler dans un secteur professionnel dans lequel elle n’a pas d’expérience, mais je l’ai encouragée, d’autant plus que je travaille pour une entreprise du même secteur, un concurrent en sorte ^_^ Au final, il aura fallu un peu de motivation, d’audace, et peut être aussi un peu de chance, enfin en matière de recherche d’emploi c’est souvent une question d’être présenté à la bonne personne au bon moment plutôt que de chance je dirais… (un jour je vous parlerai du business du recrutement au Japon…)

Vous comprenez probablement en me lisant que je suis très heureux de ce changement et que j’ai bien évidemment félicité ma femme, pendant 2 semaines, au point de la saouler \ (•◡•) / Mais moi les bonnes nouvelles ça me réjouit, comme un enfant qui ouvre ses cadeaux de Noël, je suis comme ça. (^̮^)

Pour aller plus loin

Continuer à lire … « Epilogue : Il y a du changement ! »

Il y a du changement !

En l’espace d’un petit mois, les choses ont pas mal changé à la maison, et pour une fois dans le bon sens, donc je ne vais pas gâcher ce petit plaisir de vous raconter un peu. Oui, je vous avais dit que je ferai des articles positifs de temps en temps mais rassurez-vous tout n’est pas simple et a demandé pas mal d’efforts et de disputes (¬‿¬).

Alors ce changement, qu’est-ce que c’est ? Et bien ce sont des changements ! et pas des moindres, puisque nous avons décidé de mettre les filles en crèche pour que leur mère puisse chercher un travail !

Oui vous avez bien entendu : Crèche + Travail !

Moi-même j’ai du mal à y croire en écrivant ces lignes ◉_◉, comment est-ce arriver si soudainement ?!?

Depuis que j’ai écrit mon dernier article Éducation : la maternelle ou la crèche ?, il s’est passé un bon mois. En vérité j’ai écrit une grosse partie de cet article le 14 Aout, et cela m’a ensuite pris un peu plus de 2 semaines pour fignoler et le publier. Et pendant ce temps, cela m’a permis de réfléchir à la question… Finalement puisque les différences de niveau entre crèches et maternelles ne sont pas significatives, pourquoi ne pas choisir la première option et bénéficier des avantages qui en découlent ?

Continuer à lire … « Il y a du changement ! »

Éducation : la maternelle ou la crèche ?

Quelle question me direz-vous ? la crèche c’est de 0 à 2 ans et la maternelle de 3 à 5 ?

Oui en France et probablement dans beaucoup d’autres pays civilisés, mais au Japon les choses sont, comme d’habitude, un peu différentes (~_^), et il faudra faire un choix : école maternelle ou crèche.

Il est temps dans cet article d’aborder le système de l’éducation au Japon et de le comparer à notre système français. Aujourd’hui ce qui nous intéressera c’est le système en place pour les 3 à 5 ans car ma fille ainée a fêté ses 3 ans ce mois-ci et nous devons donc décider, dans les prochaines semaines, dans quel établissement elle fera sa rentrée… en Avril 2018.

Oui première particularité, les années scolaires commencent en Avril et finissent en Mars, et il n’y a qu’une petite semaine de vacances entre les 2, ce qui n’est pas plus mal finalement car cela facilite probablement la transition pour les enfants, mais ils ont quand même droit à un bon mois de vacances l’été. ^̮^ Et donc pour prétendre rentrer dans la section de son âge il faut être née avant le 31 mars de cette année. En comparaison avec le système français où ma fille née en Aout pourrait prétendre rentrer en petite section de maternelle cette année (en septembre 2017), dans le système japonais elle doit attendre la rentrée au mois d’Avril 2018 ! bon ça commence bien, ça fait 7 mois de retard par rapport à ses petits camarades, mais bon passons, ce n’est pas vraiment le plus important, et puis faudrait-il qu’elle soit déjà parfaitement propre avec ses couches… ce qui va prendre encore quelques semaines à priori…

Non, ce qui va nous intéresser vraiment ici, c’est le choix étrange qui doit se faire pour la rentrée des 3 ans :

Maternelle ou crèche ?

Continuer à lire … « Éducation : la maternelle ou la crèche ? »

Le Japon : Paradis des Célibataires

Aujourd’hui on retourne sur un sujet un peu plus léger, dont le titre exact serait plutôt :

Le Japon, Paradis pour les hommes célibataires étrangers vivant au Japon

Et oui, cela ne concerne « malheureusement » que la gente masculine. Je suis désolé mesdemoiselles ಠ_ಥ, pour celles qui seraient en quête d’amour au Pays du Soleil Levant, je ferai un article qui vous sera dédié pour me rattraper mais je dois récolter un peu plus d’information pour ça, donc soyez patiente. (ᵔᴥᵔ)

Aujourd’hui on va parler des hommes célibataires étrangers, les fameux « gaijin » 外人 (se prononce ga-ï-jinne, pas gay-jein). gaijin est l’abréviation de « gaikokujin » 外国人, littéralement les personnes d’en dehors du pays, les étrangers quoi. Les Japonais(es) ont l’habitude d’appeler les étrangers « les étrangers » mais il n’y a rien de méchant là-dedans, enfin je veux dire que je n’ai jamais senti une haine de l’étranger. Je vais donc aussi prendre cette habitude pour que vous lecteur compreniez que quand je parle des étrangers je parle des étrangers qui vivent au Japon, comme moi.  ಠ‿↼ Nous allons donc parler des gaijin ♂ célibataires. 

OK, pour les définitions on est bon, vous êtes toujours avec moi ? je vais vous décrire un peu la situation dans ce pays, avec mon approche habituelle. Vous êtes prêts ?

Un grand marché des femmes célibataires et vierges

Parmi les Japonais, les célibataires endurcis sont plutôt nombreux et nombreuses au point que le gaijin mâle se retrouve dans la position d’un loup lâché dans l’enclos de frêles petites brebis. °Д°

Continuer à lire … « Le Japon : Paradis des Célibataires »