Droit du Mariage et de la Famille au Japon – 3ème Partie

Voici la 3ème et dernière partie de la série d’article utiles et pratiques résumant quelques points clefs concernant le Droit du Mariage et de la famille au Japon. Que vous envisagiez de vous marier ou que vous soyez déjà marié avec un(e) citoyen(nne) japonais(e), vous apprendrez ce qu’il faut faire ou ne surtout pas faire pour ne pas se retrouver dans la m-e-r-d-e. Pour autant, je vais essayer d’y glisser quelques commentaires personnels. (¬‿¬)

Cette série d’article a été rendu possible grâce à l’association « Français du monde-adfe Tokyo » et aux 3 conférences sur le Droit du Mariage qu’ils ont organisé en ce printemps 2018 en partenariat avec l’association du Barreau de Tokyo (Tokyo Bengoshi Kai). Ces conférences étaient animées par 2 femmes Avocats très compétentes sur ces sujets et leurs conseils ont été particulièrement précieux. L’association publiera également un compte rendu de leur côté, et je mettrai un lien dès qu’il sera disponible.

Rentrons dans le vif du sujet : cette troisième partie était intitulé :

« Après la séparation : que faire face aux problèmes qui peuvent se poser. »

Cela concerne en priorité les couples sur le point de divorcer mais même dans un couple où tu se passerait bien, cela ne mange pas de pain de s’informer des conséquences d’un divorce. Et si vous n’êtes pas encore marié, ça devrait vous encourager à ne pas le faire (je me répète mais j’assume ◔ ⌣ ◔). Voyons donc les points importants à retenir. Continuer à lire … « Droit du Mariage et de la Famille au Japon – 3ème Partie »

Publicités

Droit du Mariage et de la Famille au Japon – 2ème Partie

Voici une petite série d’article utiles et pratiques résumant quelques points clefs concernant le Droit du Mariage et de la famille au Japon. Que vous envisagiez de vous marier ou que vous soyez déjà marié avec un(e) citoyen(nne) japonais(e), vous apprendrez ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour ne pas se retrouver dans la m-e-r-d-e. Pour autant, je vais essayer d’y glisser quelques commentaires personnels. (¬‿¬) Ah et si vous n’avez pas lu la première partie c’est normal, je ne l’ai pas encore écrite, ça viendra plus tard, l’ordre n’est pas important.

Cette série d’article a été rendu possible grâce à l’association « Français du monde-adfe Tokyo » et aux 3 conférences sur le Droit du Mariage qu’ils organisent en ce printemps 2018 en partenariat avec l’association du Barreau de Tokyo (Tokyo Bengoshi Kai). Ces conférences étaient animées par 2 femmes Avocats très compétentes sur ces sujets et leurs conseils ont été particulièrement précieux. L’association publiera également un compte rendu de leur côté, et je mettrai un lien dès qu’il sera disponible.

Rentrons dans le vif du sujet : cette deuxième partie était intitulé :

« Après le mariage : ce qu’il faut savoir si survient une situation de crise ».

Continuer à lire … « Droit du Mariage et de la Famille au Japon – 2ème Partie »

Les crèches 2, 3 et 4 étoiles ! (suite)

Hier j’ai reçu dans ma boite aux lettres une lettre pour m’informer du montant à payer pour la future crèche où iront mes 2 filles, dans environ 2 semaines ! Cela m’a rappelé que je me devais de vous expliquer cet imbroglio qu’est le système de crèches au Japon.

On va essayer de faire simple ʕ•ᴥ•ʔ, et à la fin de l’article vous comprendrez la démarche à faire pour mettre ses enfants en crèche au Japon, en espérant que cette information puisse servir à des parents ou futurs parents. Je ne me lancerai pas dans une comparaison avec le système français, que je ne connais pas mais vos commentaires sont les bienvenues.

Continuer à lire … « Les crèches 2, 3 et 4 étoiles ! (suite) »

Les crèches 2, 3 et 4 étoiles !

Cette semaine nous avons visité la future crèche/maternelle (ambiguïté expliquée ici) de mes 2 petites coquines filles ! La rentrée « scolaire » se faisant dans 1 mois, début Avril, nous étions conviés à une réunion d’explication pour nous présenter les règles de l’établissement et nous faire visiter les lieux.

En cette après-midi pluvieuse où nous serions bien restés au travail (oui parce qu’on nous faire venir un lundi après-midi, c’est tellement logique, si nous avons fait une demande des crèche et fourni des justificatifs de travail, c’est que.. Non attendez… ⚆ _ ⚆). Nous nous retrouvons dans le parc municipal où siège désormais cette crèche, et nous découvrons enfin le bâtiment flambant neuf, à la peinture toute fraiche, et qui était encore en chantier il y a quelques semaines. Nous allons enfin pouvoir y mettre les pieds ! \ (•◡•) /

Continuer à lire … « Les crèches 2, 3 et 4 étoiles ! »

Le plan a marché ! la crèche municipale !

Le plan a marché comme sur des roulettes ! – Pardon Maitre-Tortue mais de quel plan tu parles là ? –  Oui pardon, je ne parle pas de mon plan menant à la conquête du monde, il y a encore 2 ou 3 petits trucs à régler pour celui-là ¯\_(ツ)_/¯  Aujourd’hui je vous parle du plan que nous avons élaboré au mois de septembre avec ma femme, afin de trouver une crèche municipale, et que j’avais évoqué dans cet article.

En version courte, notre objectif était de pouvoir placer nos 2 enfants dans une crèche/maternelle municipale pour la rentrée du mois d’avril 2018. Pour cela il fallait fournir un dossier de candidature au mois de Novembre 2017, et dans ce dossier, fournir un maximum de justificatifs pour être prioritaire dans l’obtention. Il existe une longue liste de critère que j’aurais le plaisir de vous présenter dans un autre article, mais les critères essentiels sont : le fait que les parents travaillent tous les 2 à temps plein, et que les enfants soient déjà dans une crèche (à priori pas municipale sinon vous ne feriez pas de demande, encore que, en cas de déménagement peut être…). Et donc, nous avions remplis ces 2 conditions au mois d’octobre (in-extremis) lorsque ma femme avait commencé à travailler et que nous avions trouvé une crèche privée qui pourrait prendre en charge nos 2 filles.

Puis, au mois de Novembre nous avions soigneusement rempli le dossier comme des milliers de parents dans notre arrondissement, la réponse étant attendue pour le 8 février. Et, roulement de tambour, nous avons reçu, comme prévu, en ce mois bien froid de Février…

Continuer à lire … « Le plan a marché ! la crèche municipale ! »

Nos amis les microbes et virus

Cette année, la santé c’est la bérézina, on enchaine maladie sur maladie, et il n’y a pas une semaine sans laquelle un des membres de la famille fasse un tour chez le médecin. Et même si personne n’est malade, il faut quand même aller chez le médecin pour un examen de santé des filles, ou un vaccin.

S’il fallait chercher une cause, outre le fait que nous sommes en hiver, Je me doute que l’entrée en crèche des filles au mois d’octobre dernier y est probablement pour quelque chose. Il suffit de discuter avec d’autres parents pour se rendre compte que la première année en crèche revient à envoyer ses enfants faire les courses dans un supermarché à microbes et autres virus. Ce qui d’un point de vue scientifique est peut-être une bonne chose puisque cela leur permet de développer leur système immunitaire. Mais par la même occasion cela permet de faire une petite piqure de rappel aux parents qui n’ont rien demandé ^^

Continuer à lire … « Nos amis les microbes et virus »

Epilogue : Il y a du changement !

Ce mois-ci, je vais me contenter d’un petit épilogue faisant suite à mon poste précédent Il y a du changement ! que je vous invite à lire si ce n’est pas déjà fait.

Petit rappel (previously…), au mois de septembre dernier nous avions décidé de mettre les filles en crèche pour que ma femme puisse reprendre le travail, après 3 ans à travailler en tant que mère au foyer, activité qui devenait passablement aliénante. Elle avait besoin de « respirer » un peu, de redevenir une personne avec un statut sociale (on pourra disserter de l’importance du statut social un jour…) et non plus seulement la mère de ses enfants.

Bref, nous avions pu trouver assez rapidement une crèche, mais rien n’était encore décidé à la mi-septembre concernant l’emploi de ma femme. (And now…)

Voilà nous sommes mi-octobre et comme prévu les enfants vont à la crèche à plein temps depuis le 2 octobre, mais ce n’est pas tout, petit roulement de tambour…

Ma femme a pu trouver un travail et commencer à travailler le 2 octobre !

Les choses se sont accélérées la dernière semaine de septembre, avec un entretien qui a pu débuter sur une embauche immédiate dès le mois d’octobre !

Jusque-là cela vous vous dites peut-être « oui bon rien d’extraordinaire, non ? » mais si vous vous souvenez de mon dernier article, il y avait un certain nombre de conditions à remplir, loin d’être évidentes, et contre toute attente et elle a pu trouver un job qui les remplit TOUTES ! à savoir, un travail à temps complet, avec des horaires réguliers, dans un bureau, qui ne requière pas d’expérience préliminaire, et cerise sur le gâteau, à 10 min à pieds de la crèche ! si c’est pas fantastique ça !

Mais comment cela est-ce possible ? j’en vois au fond qui se disent « bon en fait tu lui as trouvé un job dans la même entreprise pour laquelle tu travailles hein ? » et non, même pas ! Ce n’est pas faute d’avoir essayé mais sans succès ¯\_(ツ)_/¯, les positions disponibles demandaient toutes d’avoir de l’expérience dans le secteur. Non, en réalité, comme je vous l’ai dit dans le précédent article, ma femme est passé par des sociétés de « haken », des sociétés de travail temporaires. Mais ces sociétés sont nombreuses et pas toutes du même niveau, heureusement nous avons pu être orientés vers la bonne personne grâce à un contact habitué à travailler avec ces sociétés. Comme d’habitude passer par quelqu’un de son réseau ça aide un peu beaucoup. Après un entretien avec la société de travail temporaire, il a été présenté une opportunité d’emploi à ma femme. Et enfin un entretien avec la société cliente, qui s’est bien passé puisqu’ils ont décidé de la prendre et de la former ! Évidemment ma femme n’était pas très rassurée à l’idée de travailler dans un secteur professionnel dans lequel elle n’a pas d’expérience, mais je l’ai encouragée, d’autant plus que je travaille pour une entreprise du même secteur, un concurrent en sorte ^_^ Au final, il aura fallu un peu de motivation, d’audace, et peut être aussi un peu de chance, enfin en matière de recherche d’emploi c’est souvent une question d’être présenté à la bonne personne au bon moment plutôt que de chance je dirais… (un jour je vous parlerai du business du recrutement au Japon…)

Vous comprenez probablement en me lisant que je suis très heureux de ce changement et que j’ai bien évidemment félicité ma femme, pendant 2 semaines, au point de la saouler \ (•◡•) / Mais moi les bonnes nouvelles ça me réjouit, comme un enfant qui ouvre ses cadeaux de Noël, je suis comme ça. (^̮^)

Pour aller plus loin

Continuer à lire … « Epilogue : Il y a du changement ! »