Anecdote : Le biberon de bébé aux normes sanitaires ISO

Cette semaine on change de registre avec une catégorie d’article plus « légère » que la dernière fois, et probablement plus courte. (¬‿¬)

Dans ces articles, J’aborderai des anecdotes personnelles ou relatées par des ami(e)s et si possible j’essaierai d’y adjoindre une illustration satirique pour le côté léger et humoristique. (chèr(e) ami(e) qui a des talents d’illustrateurs, si tu me lis, c’est à toi que je pense)

L’anecdote du biberon

Si vous n’avez pas d’enfant cela ne vous parlera peut-être pas beaucoup, mais sachez que l’on a longtemps recommandé de désinfecter le biberon de bébé pendant ses 3 premiers mois. Cette pratique est censée réduire le nombre de bactérie et germes ingérés par le nourrisson. Toutefois on trouve différentes informations à ce sujet, et en 2016, on estime qu’une hygiène de base à la maison est largement suffisante, et que la désinfection n’a vraiment de sens que dans les établissements où peuvent se croiser de nombreux germes pathogènes (hôpitaux, crèches etc.). Si vous voulez mon avis, on a vécu quelques milliers d’années sans désinfection donc on devrait pouvoir sans passer, mais bon comme on aime ses enfants, on est jamais trop prudent et l’effort pour désinfecter le biberon n’étant pas énorme, pourquoi pas…

Continuer à lire … « Anecdote : Le biberon de bébé aux normes sanitaires ISO »

Publicités

La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

En parlant de fleuve, laissez-moi vous parler d’une expression bien connue au Japon, et que vous avez probablement déjà entendu si vous habitez dans ce pays :

「川の字」で寝る

 se lit :« Kawa no ji » de neru

Je vais devoir vous faire un petit cours accéléré en Japonais pour que vous puissiez comprendre avant que nous rentrions dans le vif du sujet. Pour ceux qui comprennent le sens de cette expression, sautez directement à la partie 2.

Bonne lecture.

Continuer à lire … « La vie n’est pas un long fleuve tranquille. »

Mais en fait on parle de quoi ici ?

Je viens de relire mon premier article censé introduire le thème de ce blog et je me rends compte que c’est loin d’être clair ni évident. (peut être ne l’est-ce pas non plus dans ma tête ಠ~ಠ)

Je souhaite en réalité aborder de nombreux sujets qui, au fur et à mesure de la réflexion, nous amènerons sur de nouveaux chemins à explorer. Je ne veux donc pas me restreindre à un thème qui limiterait ma liberté de penser et d’écrire. A vraie dire si je pouvais dresser une liste exhaustive des sujets que je souhaite aborder, j’écrirais directement un livre.

Ces sujets seront souvent issus de discussions que j’ai eu avec des proches et décriront l’expérience vécue au Japon et plus particulièrement celle de nos rapports aux Femmes (japonaises), pour ceux qui aurait encore un doute ;-).Toutefois, comme je l’ai dit plus haut, je ne me limiterai pas à ce thème et j’essaierai de prendre du recul pour aborder des sujets connexes.

En fin de compte je vous invite à lire les futurs articles de ce journal et à me faire part de vos commentaires afin de me guider dans ce voyage.

Maitre Tortue

A Propos de ce Blog

Bonjour et bienvenue sur le journal satirique de Maitre Tortue.

Le premier article de ce journal sera consacré au thème, à l’objectif et à la forme de ce journal.

Maitre Tortue est Français, il vit au Japon, marié à une Japonaise et a des enfants. Il est un papa heureux si ce n’est qu’il se pose beaucoup de questions sur ses relations conjugales et dès qu’il en a l’occasion il partage son expérience avec ses autres amis papa (et les autres aussi ;-). Maitre Tortue aimerait bien formaliser les nombreuses discussions et réflexions pour les partager avec le plus de monde possible (ou bien juste pour exorciser peut-être ^_^). Quoiqu’il en soit si ce contenu pourra intéresser les Papa ou ceux en devenir, les personnes vivant au Japon ou celles s’intéressant à la culture nippone y trouveront un contenu franc, sincère, parfois même un peu indécent mais surtout un point de vue bien plus réaliste comparé à ce que l’on peut lire dans les mangas ou voir dans les animés japonais.

L’objectif, à demi avoué, de Maitre Tortue serait de compiler cette connaissance dans un ouvrage pour le rendre accessible au grand public, mais pour en arriver là ses amis lui ont conseillé de rassembler ses idées sous forme d’un journal, ce qui lui a semblé tout à fait pertinent.

Maitre Tortue n’est pas un écrivain (il était plutôt du genre à détester la littérature au Lycée. :D), il a une pensée plutôt scientifique et logique. Le style employé dans ce journal évoluera très certainement beaucoup au début afin de trouver le style le plus approprié (1ère personne, 3 ère personne, drôle, sérieux…). Les articles de ce journal n’auront pas d’ordre chronologique, mais seront regroupés sous plusieurs thèmes identifiés par les Tags afin de chercher sur un sujet en particulier. Les articles seront parfois un peu « brut » et parfois plus élaborés en fonction du temps passé à les écrire. Certains mots japonais pourront apparaitre dans le texte et seront dans la mesure du possible expliqués ou traduits en bas des articles. Enfin, pardonnez les fautes d’orthographe, cela fait maintenant quelques années qu’il s’est établi au japon et a perdu un peu l’habitude (heureusement la correction automatique est là mais on ne sait jamais).

Disclaimer

Maitre Tortue n’est pas un chercheur, ni un journaliste et les points de vue évoqués sont limités à ses expériences personnelles (ou celles de ses amis) et ne peuvent en aucun cas être interprétés comme des vérités applicables à l’ensemble de la société Japonaise.

Les évènements et faits mentionnés et comtés dans ce journal sont souvent inspirés de faits réels mais ne doivent pas être interprétés mot pour mot. S’il s’agit de fais et histoires rapportées, il faut garder à l’idée que leur rapporteur n’a pas toujours été objectif sur la situation, d’autant plus s’il s’agit de conflits ou de disputes. L’auteur de ce journal invite donc le lecteur à une réflexion et un détachement pour se faire sa propre idée.

Certains propos pourront paraitre indécents voir choquants pour certains lecteurs mais il s’agit là d’un journal satirique et la liberté d’expression autorise à librement exprimer ses pensées et opinions tant qu’elles ne portent pas atteinte à une personne identifiable. Maitre Tortue vous invite également à un droit de réponse au travers des commentaires, ou en le contactant directement.

Maitre Tortue anonymisera les noms des individus mais si les individus mentionnés se reconnaissant dans les textes y voient une atteinte à leur personne, ils sont invités à prendre contact avec l’auteur de ce journal.

Bonne Lecture